Les “doggy bags” possibles dans les restaurants depuis le 1er janvier

Les “doggy bags” possibles dans les restaurants depuis le 1er janvier

doggy_bag
Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, les restaurants peuvent proposer à leurs clients une solution pour emporter leurs restes.
La mesure, qui consiste en fait en la mise en application du dernier seuil de la loi sur les biodéchets votée en 2011, doit permettre de réduire de 50% les déchets alimentaires d’ici 2025. En fait, elle ne s’applique pas à tous les restaurateurs, mais à toutes les entreprises qui produisent plus de 10 tonnes de biodéchets par an (déchets liés à la préparation des plats, restes des plats servis, aliments périmés…), ce qui concerne les restaurants qui servent entre 150 et 200 couverts par jour et qui ont l’obligation de mettre en place des procédures de tri.
Pour autant, rien n’empêche les consommateurs d’en faire la demande même dans les plus petits restaurants. Le doggy bag a en tout cas été adopté dans de très nombreux pays, mais la pratique a encore mauvaise réputation en France.

Partager cette publication