L’enfant et la route

L’enfant et la route

Les bons gestes sur le chemin de l’école

8 parents sur 10 reconnaissent avoir fait preuve d’imprudence à pied, en compagnie de leurs enfants, sur les trajets scolaire et périscolaire ! Ils n’hésitent pas à téléphoner en marchant (54%), ils traversent en dehors des passages pour piétons (53%)… Autant de comportements à risque qui se sont même amplifiés par rapport aux deux dernières années selon une étude menée, pour la 3e année consécutive, par Assureurs Prévention.

chemin-de-l-ecole-

Et quand ils confient leurs enfants (aux grands-parents, à une nourrice…), près de la moitié des parents (43%) ne prennent pas la peine de rappeler les conseils de prudence : tenir la main, regarder à droite puis à gauche avant de traverser, ne jamais traverser lorsque le petit bonhomme est rouge…

En réponse à ces comportements inadaptés et dangereux, Assureurs Prévention propose le spot “piéton” de sa campagne “Sur la route, assurons-nous de transmettre les bons gestes”.

https://www.youtube.com/watch?v=ycyS07SoThY&index=3&list=PLF70A79307EE90B9A

L’enfant, un passager à protéger

Les enfants ne sont pas seulement passagers des voitures. Il arrive aussi qu’ils soient transportés à l’arrière d’un deux ou trois-roues à moteur. Dans quelles conditions ? C’est ce qu’a voulu savoir le laboratoire d’études de la Mutuelle des motards en interrogeant des motards et des scooteristes (*) sur leurs habitudes de transport d’enfants de moins de 14 ans.

L’étude révèle que les conducteurs ne se soucient pas assez de l’équipement de leurs petits passagers ! Un peu plus de la moitié (56%)  – seulement ! – sont entièrement équipés, c’est-à-dire avec un casque (homologué et adapté), des gants, un vêtement résistant et des chaussures montantes.

Par ailleurs, alors que les conducteurs adoptent de bons comportements lorsqu’ils transportent des enfants, notamment en conduisant plus prudemment (87%) et moins vite (79%), plus de la moitié affirment ne pas connaître les règles élémentaires qui s’appliquent à cette situation particulière : seuls 7% par exemple, se soucient de savoir si l’enfant a une taille suffisante, ou près de 20%, si le deux ou trois-roues doit disposer d’un équipement spécifique (repose-pieds, siège avec courroie d’attache ou poignée).

Mais la grande majorité sait qu’il faut rappeler les consignes avant tout départ : utiliser le repose-pieds, ne pas gesticuler, bien se tenir, accompagner les mouvements du conducteur dans les virages… Et utiliser un code, essentiellement tactile, pour communiquer facilement.

Pour en savoir plus, lire les résultats de l’étude sur le site 2-roues Lab’

Deux-roues motorisés : Transportez un enfant sans danger

Les deux-roues motorisés connaissent un essor considérable en France et notamment en milieu urbain où ils représentent l’alternative idéale aux embouteillages et aux transports en commun.
Utiliser son scooter ou sa moto pour déposer son enfant à l’école, c’est pratique. Toutefois, ce mode de déplacement n’est pas sans risque…

En savoir plus

Partager cette publication